Femmes : les dangers se précisent en tunisie

Aujourd’hui, les dangers se précisent: les droits des femmes sont spectaculairement menacés par une frange de la population ralliée aux interprétations les plus obscurantistes de l’islam. Pendant que le parti Ennahdha cultive l’ambiguïté sur cette question, promettant ici de respecter le CSP et jurant là que le Coran est la Constitution, la galaxie réunie autour du parti Ettahrir parcourt les quartiers pour tenter d’imposer le port du voile, d’empêcher les femmes de travailler à l’extérieur du foyer, ou pour vanter les bienfaits de la polygamie. Comme le drapeau tunisien qu’ils n’ont pas hésité à brûler, le CSP est pour eux un texte à abolir.

Femmes : les dangers se précisent en tunisie 20110809110242__sophie-bessisse.png-300x187la mobilisation s’impose donc pour protéger tout ce qu’il représente. Il faut espérer que l’ensemble de la société civile et des partis démocratiques, et pas seulement les femmes, s’attelleront à cette tâche. Car c’est l’avenir même de la Tunisie qui est ici en jeu.

Laisser un commentaire