André Bézu dit Bézu

André Bézu dit Bézu, est un chanteur français né le 24 juillet 1943 à Tourcoing et mort à Paris le 3 février 2007, inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 90).André Bézu dit Bézu andre-bezu-1-150x150

Après des études au Conservatoire d’art dramatique de Tourcoing, il débute comme acteur, jouant Shakespeare ou Marivaux, à Bruxelles et à Paris. Il devient dans les années 1970 secrétaire général du Théâtre du Palais-Royal à Paris, puis attaché de presse dans le cinéma, notamment de Louis de Funès et des Charlots, et travaille sur plusieurs films, dont Les Valseuses, La Moutarde me monte au nez et Bons baisers de Hong Kong. Il apparaît en outre dans plusieurs films.

Rendu populaire, dans les années 1980, grâce à l’émission de télévision La Classe à laquelle il participe pendant plusieurs années, Bézu se lance dans la chanson, sur le conseil de Guy Lux et avec l’aide de Gérard Tempesti. Il rencontre un succès considérable avec les titres À la queuleuleu (1987) et Le Tortillard (1989) ainsi qu’avec son groupe Le Grand Saint Germain, leurs tubes Ali Baba et Moi vouloir du couscous. Peu avant sa disparition, il effectuait à travers la France des tournées de gala en interprétant ses succès populaires. Il portait un béret noir et un nœud papillon tricolore, arborant fièrement son patriotisme.

Il habitait rue Mouffetard à Paris. Il meurt subitement à 63 ans, célibataire, sans grandes ressources ; car c’était un artiste du genre « cigale », généreux et qui aimait la fête. « Pour lui, l’argent n’avait pas beaucoup de sens », confie son frère Jean-René Bézu.andre-bezu-2-287x300

À la fin de la cérémonie d’enterrement, son accordéoniste Michel Pruvot et le chanteur Zanini entament son célèbre tube À la queuleuleu[2]. Il repose au cimetière du Père-Lachaise à Paris, dans la 90e division.

Les commentaires sont fermés.